14 janv. 2013

Vêpres

C’est le silence à travers la brume
Le murmure en-dessous du lit
La berceuse par la trappe du grenier
Les larmes dans la baignoire
La promenade solitaire dans les ruines
La peau brûlante calmée par la lune
Le cri étouffé dans une tombe
L’enfant maigre aux cheveux rasés
Les doigts emmêlés dans les étoiles
C’est le souffle noir d’une autre nuit.

3 commentaires:

Pat a dit…

Wow...
Tu as écris ça la nuit, n'est-ce pas? Cela transpire dans ton texte...

Julie-Anne a dit…

Oui, j'ai écrit ça vers 1h30 du matin si je me souviens bien...
Contente que tu ais aimé ça :)

Pat a dit…

J'adore...
Chaque ligne pourrait inspirer une micro nouvelle...